Les Grisons


Seul canton trilingue de Suisse, les Grisons connaissent une large diversité culturelle : les Grisons sont « une Suisse dans la Suisse » faisait remarquer l'écrivain et homme politique Heinrich Zschokke au milieu du 19e siècle. Si, de par sa superficie, le canton aux 150 vallées est le plus grand de Suisse, ses 197'000 habitants en font celui où la densité de la population est la plus faible. Près de 37'000 personnes vivent à Coire son chef-lieu.

Les traditions vivantes dans les Grisons

Par traditions vivantes, on désigne les pratiques, les formes d'expression, les connaissances et les aptitudes transmises d'une génération à l'autre et que les communautés considèrent comme faisant partie intégrante de leur patrimoine culturel. On peut y joindre également les traditions et les formes d'expression orales comme les chants, les légendes et les contes, les arts de la scène comme le théâtre, la danse et la musique, les pratiques sociales comme les coutumes, les rituels et les fêtes et enfin les savoirs spécialisés liés aux traditions. Dans un premier temps, nous avons tenu à saisir dans sa totalité la diversité culturelle du canton des Grisons et de présenter un panorama des différentes formes d'expression culturelles. Nous avons ensuite identifié des exemples de patrimoine culturel immatériel ayant tout à la fois une importance historique, un caractère d'unicité et suffisamment de notoriété pour que la population du canton puisse les reconnaître et s'y rallier.

Les traditions vivantes grisonnes recueillies dans la liste du patrimoine immatériel suisse sont le Chalandamarz en Engadine, Troccas, un jeu de cartes pratiqué dans la Surselva, le lancer de palets, les lancers de balles Hürnä et Mazzacula, le Pschuuri, une coutume carnavalesque à Splügen (Pschuuri), le Maiensässfahrt de Coire (une sorte de course d'école réunissant tous les élèves de la ville), la caldarrostai e castanicoltura (autour de la châtaigne) dans le sud et le Sternsingen (autour des Rois mages). Parmi les autres traditions vivantes non retenues, mentionnons le Altjahrssingen (concerts donnés les derniers jours de l'année), la Schlitteda (balade en traineaux), les processions du Vendredi-saint, celles de la Fête-Dieu ou le point de croix des Grisons.

L'encouragement de la culture dans le canton des Grisons s'appuie sur la loi du même nom et son ordonnance. Le canton mise sur la diversité de la vie culturelle et sur un dialogue vivant avec les traditions. Outre le soutien accordé à la diversité culturelle (à titre subsidiaire), il s'engage en faveur de la conservation et de la diffusion des valeurs culturelles, de la préservation et de la promotion du trilinguisme cantonal. Le Musée rhétique, les archives et la bibliothèque cantonale ont pour mandat de conserver et d'illustrer le patrimoine culturel immatériel. Des associations, des groupements et des organismes et institutions privés fournissent un important travail dans le domaine du patrimoine culturel immatériel.

Références