Zoug


Le canton de Zoug est riche de coutumes vivantes. La plupart de ces traditions, vécues et pratiquées pour certaines depuis des siècles, sont inspirées du quotidien campagnard et de la religion catholique. Les traditions vivantes sont très importantes pour l’identité culturelle et la cohésion sociale d’une communauté. Elles contribuent au dynamisme et à l’originalité de la vie culturelle de notre canton.

Liste commune des cantons de Suisse centrale


En ratifiant la convention de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, la Suisse s’est engagée à prendre des mesures visant à préserver et à promouvoir le patrimoine culturel. Une des clés de voûte de cette politique est l’élaboration d’une liste nationale du patrimoine culturel immatériel. Le canton de Zoug a décidé de mener ce projet à bien avec les cinq autres cantons de Suisse centrale: Lucerne, Obwald, Nidwald, Schwyz et Uri. Cette démarche est judicieuse dans la mesure où la plupart des traditions vivantes du canton de Zoug ont également cours dans les cantons voisins. Marius Risi, le responsable de projet, a effectué des recherches approfondies dans la littérature et les archives, organisé des ateliers avec des experts de chaque canton, formulé à l’intention de la Conférence des délégués culturels de Suisse centrale et du groupe de pilotage national des propositions de traditions de Suisse centrale susceptibles de figurer sur la liste et il a réalisé les documentations sur les traditions vivantes.

Sur 167 entrées répertoriées dans la liste nationale, trois concernent des traditions propres au seul canton de Zoug (« Chröpfelimee », sérénade aux beignets), flottage du bois sur le lac d’Aegeri et culture des cerises), douze concernent la Suisse centrale en général et ont un rapport avec Zoug (par exemple le carnaval, la musique populaire ou les expositions de bétail) et neuf concernent des traditions ayant une dimension nationale (p. ex. les fanfares, la vie des sociétés).

Références