Chanson et littérature en dialecte bernois


Catégorie:
Expressions orales
  • Pratiques sociales
Canton:

Description

Le dialecte bernois jouit d’une forte considération en raison de ses particularités régionales et de ses sociolectes (anglais de la Matte, dialecte des patriciens de la ville). Il constitue un élément de l’identité régionale et joue un rôle important dans la création culturelle. Bien qu’il soit essentiellement une langue orale, la littérature en Berndeutsch s’avère relativement riche et est toujours populaire.

Le dialecte bernois s’est affirmé en deux vagues. La première a connu son apogée autour de 1900 à l’instigation de Otto von Greyerz, de Simon Gfeller et de Carl Albert Loosli. La seconde vague, dite du «dialecte moderne», a emprunté de nouveaux chemins dans les années 60 avec Walter Vogt, Kurt Marti et Ernst Eggimann. C’est aussi durant cette période que Mani Matter a composé ses chansons en patois bernois. Pleines de jeux de mots cocasses et savoureux, elles sont depuis longtemps devenues des chansons populaires et figurent dans les anthologies.

Portée par cette deuxième vague, la musique en patois bernoise est devenue encore plus populaire. L’histoire de la musique de cette période n’a pas seulement été marquée par les chansons des Berner Troubadours réunis autour de Mani Matter, mais aussi dans les années 70 et 80 par le rocker bernois Polo Hofer ou par Züri West qui, en dépit de son nom, était bien un groupe bernois.

Cette période a en revanche vu un recul marqué de la littérature en dialecte bernois. Mais elle a regagné en popularité depuis le tournant du siècle et connaît une troisième vague, portée par le mouvement Spoken Word et le collectif d’auteurs «Berne est partout».

Galerie d'images

  • Entre 1965 et 1971, Mani Matter se produisait avec les Berner Troubadours © Ruedi Krebs
  • Mani Matter dans le train Berne-Worb en 1972: photo destinée à illustrer le disque «Ir Ysebahn» © Rodo Wyss, 1972
  • Rudolf von Tavel (1866–1934) avec son épouse Adèle von Tavel-Stettler (1874–1966) © Burgerbibliothek Bern
  • Walter Vogt (1927–1988) © Yvonne Böhler
  • Le collectif d’auteurs «Berne est partout» (2014) © Bern ist überall
  • Mani Matter dans le train Berne-Worb en 1972: photo destinée à illustrer le disque «Ir Ysebahn» © Rodo Wyss, 1972
  • Mani Matter dans le quartier de la Matte à Berne, 1970 © Rodo Wyss, 1970
  • Mani Matter et Franz Hohler: concert pour Amnesty International au théâtre Hechtplatz à Zurich, 1970 © Bruno Kirchgraber, Zürich/Schweizerisches Literaturarchiv
  • Mani Matter joue pour l’inauguration du théâtre « Kleine Bühne » à Zofingue, mai 1971 © Volker Hagendorf, 1971
  • Exposition «Mani Matter (1936–1972)» au Musée national de Zurich, 2011: guitare de travail de Mani Matter © Musée national suisse, 2011
  • Simon Gfeller à son bureau (1868–1943) © Staatsarchiv Bern
  • «Berne est partout» avec Antoine Jaccoud (Lausanne), Noëlle Revaz (Bienne), Guy Kreta (Bâle), Daniel De Roulet (Genève), Beat Sterchi (Berne), Pedro Lenz (Olten) et Michael Pfeuti (Bâle) © Bern ist überall
  • Autrices et auteurs bernois de la maison d’édition «Der gesunde Menschenversand» © Der gesunde Menschenversand
  • Pedro Lenz lors des 15 ans de la maison d’édition «Der gesunde Menschenversand» à Lucerne en 2013 © Catherine Huth
  • Carl Albert Loosli (1877–1959), ici autour de 1935 © A. Friedli
  • Entre 1965 et 1971, Mani Matter se produisait avec les Berner Troubadours © Ruedi Krebs
  • Mani Matter dans le train Berne-Worb en 1972: photo destinée à illustrer le disque «Ir Ysebahn» © Rodo Wyss, 1972
  • Rudolf von Tavel (1866–1934) avec son épouse Adèle von Tavel-Stettler (1874–1966) © Burgerbibliothek Bern
  • Walter Vogt (1927–1988) © Yvonne Böhler
  • Le collectif d’auteurs «Berne est partout» (2014) © Bern ist überall
  • Mani Matter dans le train Berne-Worb en 1972: photo destinée à illustrer le disque «Ir Ysebahn» © Rodo Wyss, 1972
  • Mani Matter dans le quartier de la Matte à Berne, 1970 © Rodo Wyss, 1970
  • Mani Matter et Franz Hohler: concert pour Amnesty International au théâtre Hechtplatz à Zurich, 1970 © Bruno Kirchgraber, Zürich/Schweizerisches Literaturarchiv
  • Mani Matter joue pour l’inauguration du théâtre « Kleine Bühne » à Zofingue, mai 1971 © Volker Hagendorf, 1971
  • Exposition «Mani Matter (1936–1972)» au Musée national de Zurich, 2011: guitare de travail de Mani Matter © Musée national suisse, 2011
  • Simon Gfeller à son bureau (1868–1943) © Staatsarchiv Bern
  • «Berne est partout» avec Antoine Jaccoud (Lausanne), Noëlle Revaz (Bienne), Guy Kreta (Bâle), Daniel De Roulet (Genève), Beat Sterchi (Berne), Pedro Lenz (Olten) et Michael Pfeuti (Bâle) © Bern ist überall
  • Autrices et auteurs bernois de la maison d’édition «Der gesunde Menschenversand» © Der gesunde Menschenversand
  • Pedro Lenz lors des 15 ans de la maison d’édition «Der gesunde Menschenversand» à Lucerne en 2013 © Catherine Huth
  • Carl Albert Loosli (1877–1959), ici autour de 1935 © A. Friedli

Références et dossier

Publications
  • Corina Caduff: Schweizerdeutsche Dialektliteratur: «Frou» oder «Pfrou»? In: Literarischer Monat, Nr. 21, Juli 2015. p. 10-13

  • Corina Caduff: Vertraute Sprache, fremde Schrift. In: WoZ, die Wochenzeitung, Nr. 40, 2.10.2014. p. 21

  • Pedro Lenz: Literatur zwischen Mundart und Hochsprache. Gedanken zur Verwendung der Umgangssprache in meinem literarischen Schreiben. In: Simon Aeberhard, Caspar Battegay, Stefanie Leuenberger (Ed.): dialÄktik. Deutschschweizer Literatur zwischen Mundart und Hochsprache. Zürich, 2014

  • Gotthold O. Schmid: Schwyzer, läset Schwyzerdütsch. E Wägwyser dür üsi schwyzerische Mundarte. In: Schwyzerlüt. Zytschrift für usi schwyzerische Mundarte, Vol. 16/2, 1954 (Original 1940)

  • Charles Linsmayer: Literarisches Kalenderblatt [zu C. A. Loosli]. In: Doppelstab, Nr. 38, 19.9.1985

  • Guy Krneta: «Häb Sorg zu dym Imitsch». Eine Unterhaltung zwischen Kurz Marti und Guy Kneta. In: Vice Versa. Jahrbuch der Schweizer Literaturen, Band 7. Zürich, 2013

  • Roland Ris: Die berndeutsche Mundartliteratur. In: Gfeller, Simon: Lehre wärche u wyteri bärndütschi Gschichte us em Ämmital. Ed. Simon-Gfeller-Stiftung. Heimisbach, 2002

  • Christoph Fellmann: Eifach furt deheim. In: Der Bund, 26.7.2017

  • Christian Schmid-Cadalbert: Dialektliteratur am Ende des 20. Jahrhunderts. Riehen, 1996

  • Christian Schmid: Muster für eine leichter lesbare Version: Einführung, ohne Jahr

  • Stephan Hammer: Mani Matter und die Liedermacher. Zum Begriff des «Liedermachers» und zu Matters Kunst des Autoren-Liedes. Bern, 2010

  • Mani Matter: Sudelhefte. Gümligen, 2003 (1973)

  • Mani Matter: Rumpelbuch. Gümligen, 2003 (1976)

  • Franz Hohler: Mani Matter. Ein Porträtband. Bernziger Verlag, Zürich-Köln 1977 (2001)

  • Christine Wirz: Mani Matter. Vom «Värslischmid», der ein Poet war. Stämpfli-Verlag, Bern, 2002

  • Schweizerisches Nationalmuseum (Ed.): Mani Matter 1936-1972 (Ausstellungskatalog). Bern, 2011

Multimedia
  • Friedrich Kappeler: Mani Matter. Warum syt dir so truurig? (Dokumentarfilm). 2002

  • Mani Matter: Alls wo mir id Finger chunnt (Schallplatte). Gümligen, 1967

  • Mani Matter: Hemmige (Schallplatte). Gümligen, 1970

  • Mani Matter: I han en Uhr erfunde (Schallplatte). Gümligen, 1970

  • Mani Matter: Betrachtige über nes Sändwitsch (Schallplatte). Gümligen, 1972

  • Mani Matter: I han es Zündhölzli azündt (Schallplatte). Gümligen, 1975

  • Dynamit 
    Mani Matter: Ir Ysebahn 
    Lieder von Mani Matter wie «Dynamit» regen mit Witz zum Nachdenken an
    Réf. Phonothèque nationale suisse:
    CD69 Tr. 4 

Dossier