Le ranz des vaches


Catégorie:
Expressions orales
  • Pratiques sociales
Canton:

Description

«Lyôba, lyô-ô-ba…». Scandées au bon moment, ces quelques syllabes fédéreront comme un seul homme les « vrais Suisses » présents dans la salle. Au café ou sous le chapiteau d’une fête, il n’en faudra pas plus pour que l’on se mette à faire tinter verres et cuillères, reprenant le refrain selon lequel «lè chenayirè van lè premirè»… Comprenez ici que, dans un cortège de vaches, « les sonnaillères (celles qui portent une cloche) vont les premières », et que cela coule de source. Même beuglé, le ranz des vaches reste en effet le chant le plus populaire des Helvètes. Hymne de bergers dont l’existence est attestée dès le XVIe siècle, il avait sans doute pour vocation initiale d’annoncer l’heure de la traite, le retour à l’étable ou le départ à l’alpage dans bon nombre de régions rurales. Repris dans les grandes fêtes populaires, il est associé à la Fête des Vignerons de Vevey dès 1819, et s’impose bientôt comme le clou de la fête. Le vibrant patriotisme qu’il suscite lui ouvre ainsi les portes du patrimoine suisse, subtilisé qu’il fut aux bergers pour devenir un chant citoyen placé au rang des mythes fondateurs de la Confédération. Il inspira aussi de nombreux compositeurs pressés d’évoquer l’univers pastoral, comme Beethoven, Liszt ou Wagner… Et l’on doit même à Rousseau d’avoir propagé l’idée selon laquelle il aurait le pouvoir de faire déserter les soldats suisses à l’étranger, les frappant de « delirium melancholicum… » C’est dire toute la magie qu’il exerce sur nos concitoyens !

Galerie d'images

  • Jean-Jacques Rousseau (1712-1778): Dictionnaire de musique. A Paris: chez la veuve Duchesne, 1768 © Bibliothèque de Genève
  • « Le ranz des vaches », dessin aquarellé, projet de Philippe Serex pour l’Exposition nationale 1896 © Musée gruérien, Bulle
  • Partition de François-Xavier Zürcher : Ranz de vaches des Alpes de Gruyères, 1825-1845 © Musée gruérien, Bulle
  • Le rappel des troupeaux dans la vallée de la Gruyère, estampe XVIIIe siècle © Musée gruérien, Bulle
  • Les armaillis de la Fête des vignerons avec les solistes Patrick Menoud et Vincent Brodard. Oulens près d'Echallens, 21.10.2001 © La Liberté/Vincent Murith
  • Le chœur de la Confrérie du Gruyère chante sur la place du village de Gruyères, 12.05.2011 © Charles Ellena
  • Lors du record de la plus grande chorale chantant "Lyôba" à Villars-sur-Glâne, le 02.10.2010 © La Liberté/Alain Wicht
  • La plus grande chorale chantant "Lyôba", Villars-sur-Glâne, le 02.10.2010 à g., Beat Vonlanthen, conseiller d'Etat, et Solange Berset, présidente du Grand Conseil © La Liberté/Alain Wicht
  • Le chant du ranz des vaches par le chœur des Armaillis de la Gruyère © Choeur des Armaillis de la Gruyère
  • Jean-Jacques Rousseau (1712-1778): Dictionnaire de musique. A Paris: chez la veuve Duchesne, 1768 © Bibliothèque de Genève
  • « Le ranz des vaches », dessin aquarellé, projet de Philippe Serex pour l’Exposition nationale 1896 © Musée gruérien, Bulle
  • Partition de François-Xavier Zürcher : Ranz de vaches des Alpes de Gruyères, 1825-1845 © Musée gruérien, Bulle
  • Le rappel des troupeaux dans la vallée de la Gruyère, estampe XVIIIe siècle © Musée gruérien, Bulle
  • Les armaillis de la Fête des vignerons avec les solistes Patrick Menoud (à dr.) et Vincent Brodard (2e depuis la droite). Oulens près d'Echallens, 21.10.2001 © La Liberté/Vincent Murith
  • Le chœur de la Confrérie du Gruyère chante sur la place du village de Gruyères, 12.05.2011 © Charles Ellena
  • Lors du record de la plus grande chorale chantant "Lyôba" à Villars-sur-Glâne, le 02.10.2010 © La Liberté/Alain Wicht
  • La plus grande chorale chantant "Lyôba", Villars-sur-Glâne, le 02.10.2010 à g., Beat Vonlanthen, conseiller d'Etat, et Solange Berset, présidente du Grand Conseil © La Liberté/Alain Wicht
  • Le chant du ranz des vaches par le chœur des Armaillis de la Gruyère © Choeur des Armaillis de la Gruyère

Documents sonores

Le chant du ranz des vaches par le chœur des Armaillis de la Gruyère, tiré de: Ecoute Gruyère © Choeur des Armaillis de la Gruyère

Références et dossier

Publications
  • Sabine Carruzzo-Frey, Patricia Ferrari-Dupont: Du labeur aux Honneurs, quatre siècles d'histoire de la Confrérie des Vignerons et de ses fêtes, Corbaz, Montreux 1998, 268 p.

  • Rencontres folkloriques internationales de Fribourg (Ed.) : La musique traditionnelle en Suisse. Chansons nationales, ranz de vaches et coraules. De l'alpage au salon (Colloque des Rencontres folkloriques internationales de Fribourg), Fribourg, 30 août et 4 septembre 1982. Fribourg, 1982

  • Guy S. Métraux : Le ranz des vaches. Du chant de bergers à l’hymne patriotique. Lausanne 1998

  • Jules Nidegger : Ayôba por ario. Etude détaillée et critique du «Ranz des vaches» de la Gruyère. Bulle, 1984

Multimedia
  • «L'Oreille du monde : Le ranz des vaches ou la métaphore helvétique», micro-trottoir réalisé par Serge Schmidt, Catherine Egger et François-Denis Rauss le 3 juillet 1980 à Bulle. Archives de la Radio et Télévision de la Suisse (RTS)

  • Le ranz des vaches de la Gruyère 
    Clément Castella
    1907 entstand in Berlin eine Aufnahme des Greyerzer Kuhreihens, gesungen von Clément Castella
    Ref. Schweizerische Nationalphonothek:
    HR4431 Tr. A

Dossier
  • Le ranz des vaches

    description détaillée Dernière modification: 27.08.2012
    Dimension: 284 kb
    Typ: PDF