Le chant choral des Fribourgeois


Catégorie:
Expressions orales
  • Arts du spectacle
  • Pratiques sociales
Canton:

Description

Les Fribourgeois sont à ce point épris de vocalises que l’on compte dans ce canton près d’un chanteur « organisé » pour 35 habitants. Chœurs d’église et chœurs profanes, mixtes ou non ; chœurs de jeunes et de moins jeunes rossignols, aux visées professionnelles ou ludiques : la Fédération fribourgeoise des Chorales rassemble près de 7’200 chanteurs, actifs dans 234 ensembles distincts... sans compter les formations éphémères qui voient le jour autour de projets ponctuels, et les ensembles informels qui pratiquent le chant hors des structures associatives !

Cette densité exceptionnelle s’explique par une tradition séculaire solidement ancrée dans l’histoire régionale. Si le mouvement choral s’est développé dans tous les cantons catholiques, c’est en effet à Fribourg – dans une société rurale fermement encadrée par le clergé – qu’il a trouvé son meilleur terreau. Créé en parallèle, ce mouvement choral s’est cependant développé indépendamment du contexte religieux – et parfois en réaction à ce dernier. La figure de l’abbé Joseph Bovet (1879-1951), sorte de Guisan Fribourgeois, permis en revanche de fédérer les différents sons de cloche du canton, et son charisme régna longtemps sur la vie chorale de toute la région. Le XXe siècle a pourtant vu les répertoires se diversifier et les zones de recrutement s’élargir, éloignant un peu la tradition propre à une civilisation paroissiale, où l’on chantait avant tout avec son village, à l’ombre du clocher et au rythme de la vie locale…

Depuis 1992 se trouve dans l'ancienne église de Bellegarde le Cantorama, la maison du chant choral fribourgeois.

Galerie d'images

  • André Corboz dirige les Choeurs de la Poya d'Estavannens, 1956 © Giegel/Musée gruérien, Bulle
  • Le vieux chalet et le beau castel de l’abbé Bovet, partition pour chant et piano, Fribourg, vers 1950 © Musée gruérien, Bulle
  • Joseph Bovet et ses élèves, Ecole Normale d’Hauterive – vers 1935 © Glasson/Musée gruérien, Bulle
  • Rassemblement de Céciliennes à Remaufens le 30 avril 1934 © Glasson/Musée gruérien, Bulle
  • L'abbé Joseph Bovet (à droite) à Bulle, lors de la première messe d'Alphonse Buchs le 1er août 1930 © Glasson/Musée gruérien, Bulle
  • CM-10-15-1360 La Chorale de Bulle en sortie avec les familles, Le Crêt, 1920-1930 © Charles Morel/Musée gruérien
  • Chalamala Opéra populaire à Gruyères, projet pour l'affiche du spectacle donné à Bulle en 1910 © Musée gruérien, Bulle
  • André Corboz dirige les Choeurs de la Poya d'Estavannens, 1956 © Giegel/Musée gruérien, Bulle
  • Le vieux chalet et le beau castel de l’abbé Bovet, partition pour chant et piano, Fribourg, vers 1950 © Musée gruérien, Bulle
  • Joseph Bovet et ses élèves, Ecole Normale d’Hauterive – vers 1935 © Glasson/Musée gruérien, Bulle
  • Rassemblement de Céciliennes à Remaufens le 30 avril 1934 © Glasson/Musée gruérien, Bulle
  • L'abbé Joseph Bovet (à droite) à Bulle, lors de la première messe d'Alphonse Buchs le 1er août 1930 © Glasson/Musée gruérien, Bulle
  • CM-10-15-1360 La Chorale de Bulle en sortie avec les familles, Le Crêt, 1920-1930 © Charles Morel/Musée gruérien
  • Chalamala Opéra populaire à Gruyères, projet pour l'affiche du spectacle donné à Bulle en 1910 © Musée gruérien, Bulle

Documents sonores

Le vieux chalet de J. Bovet par le chœur des Armaillis de la Gruyère, tiré de: Ecoute Gruyère © Choeur des Armaillis de la Gruyère

Références et dossier

Publications
  • Patrice Borcard : Religieuses, musicales et patriotiques. Les Céciliennes fribourgeoises. In: Cahiers du Musée gruérien. Bulle, 1992, p. 42-59

  • Patrice Borcard : Joseph Bovet 1879-1951. Itinéraire d’un abbé chantant. Fribourg, 1993

Multimedia
  • Nouthra Dona di Maortsè 
    Chanson d'ici. L'Accroche-Choeur, Fribourg; Direction: Jean-Claude Fasel; DISQUES OFFICE; 65309   
    L'Accroche-Choeur singt «Nouthra Dona di Maortsè»
    Ref. Schweizerische Nationalphonothek:
    CD28501 Tr. 14

  • E herrliche Stärn 
    Jodlerklub Alphüttli Plaffeien: As liedet...;
    PHONOPLAY INTERNATIONAL; 7834 
    Der Jodlercklub «Alphüttli" von Plaffeien singt «E herrliche Stärn"
    Ref. Schweizerische Nationalphonothek:
    CD32823 Tr.13

Dossier