Le chant aux fontaines de la confrérie de saint Sébastien


Catégorie:
Expressions orales
  • Arts du spectacle
  • Pratiques sociales
Canton:

Description

Tous les 24 décembre, les douze membres de la confrérie de saint Sébastien de Rheinfelden vont chercher la lanterne de la peste à l’église Saint-Martin et parcourent les rues sombres de la vieille ville après le dernier coup de onze heures. Ces hommes, vêtus de manteaux noirs et portant un haut-de-forme noir, avancent trois par trois vers les six fontaines de la ville. Une fois arrivés, ils forment un cercle et entonnent leur cantique de Noël. Leur tour dure une heure et s’achève pour la messe de minuit œcuménique. Le 31 décembre à 21 heures, la cérémonie se répète avec cette différence que les membres de la confrérie entonnent un chant de nouvel an. Depuis quelques années, un concert d’orgues à l’église Saint-Martin clôt la manifestation.

La confrérie de saint Sébastien vit le jour en 1541 suite à une énième épidémie de peste ; elle introduisit ensuite la coutume du chant aux fontaines. Depuis le Moyen-âge, saint Sébastien est le dernier recours des malades de la peste, d’où le nom de la confrérie. Les chants servent à attirer la bénédiction qui protégera la population d’autres épidémies de pestes. La coutume de chanter au cœur du silence et de la nuit de la vieille ville de Rheinfelden pendant la période des fêtes commémore l’époque terrible de la peste.

Galerie d'images

  • Les membres de la confrérie de saint Sébastien se rassemblent devant l’église Saint-Martin © Sebastiani-Bruderschaft, Rheinfelden, 2007
  • Les membres de la confrérie parcourent les rues sombres en portant la lanterne de la peste © Sebastiani-Bruderschaft, Rheinfelden
  • De nombreux spectateurs accompagnent les chanteurs lors de leur parcours © Sebastiani-Bruderschaft, Rheinfelden, 2007
  • Les membres de la confrérie chantent à la fontaine Albrecht, l’ancienne fontaine de l‘hôpital © Sebastiani-Bruderschaft, Rheinfelden, 1930
  • Le chant aux fontaines a lieu depuis 400 ans sans presque aucune interruption © Sebastiani-Bruderschaft, Rheinfelden
  • A chaque fois qu‘apparaît le nom de Jésus Christ dans le cantique, les hommes se découvrent © Sebastiani-Bruderschaft, Rheinfelden, 1926
  • Les membres de la confrérie posent devant l’autel de saint Sébastien dans l’église Saint-Martin © Sebastiani-Bruderschaft, Rheinfelden, 2007
  • Les membres de la confrérie de saint Sébastien se rassemblent devant l’église Saint-Martin © Sebastiani-Bruderschaft, Rheinfelden, 2007
  • Les membres de la confrérie parcourent les rues sombres en portant la lanterne de la peste © Sebastiani-Bruderschaft, Rheinfelden
  • De nombreux spectateurs accompagnent les chanteurs lors de leur parcours © Sebastiani-Bruderschaft, Rheinfelden, 2007
  • Les membres de la confrérie chantent à la fontaine Albrecht, l’ancienne fontaine de l‘hôpital © Sebastiani-Bruderschaft, Rheinfelden, 1930
  • Le chant aux fontaines a lieu depuis 400 ans sans presque aucune interruption © Sebastiani-Bruderschaft, Rheinfelden
  • A chaque fois qu‘apparaît le nom de Jésus Christ dans le cantique, les hommes se découvrent © Sebastiani-Bruderschaft, Rheinfelden, 1926
  • Les membres de la confrérie posent devant l’autel de saint Sébastien dans l’église Saint-Martin © Sebastiani-Bruderschaft, Rheinfelden, 2007

Documents vidéo

Le chant aux fontaines de la confrérie de saint Sébastien de Rheinfelden © Reinhard Manz/point de vue audiovisuelle Produktionen Basel, 1996, Sebastianibruderschaft von Rheinfelden

Documents sonores

Le cantique de la Saint-Sylvestre de la confrérie de Saint Sébastien de Rheinfelden © Reinhard Manz/point de vue audiovisuelle Produktionen Basel, 1996, Sebastianibruderschaft von Rheinfelden

Le cantique de la Saint-Sylvestre de la confrérie de Saint Sébastien de Rheinfelden © Reinhard Manz/point de vue audiovisuelle Produktionen Basel, 1996, Sebastianibruderschaft von Rheinfelden

Références et dossier

Publications
  • Sebastianibruderschaft Rheinfelden auf Wikipedia

  • Albert Bärtsch: Schweizer Feste und Bräuche. Volksfestkultur im Jahreslauf. Wädenswil, 2009

  • Arbeitsgruppe «Pest und Sebastiani-Bruderschaft Rheinfelden»: Die Pest und die Sebastiani-Bruderschaft Rheinfelden. Katalog zur Ausstellung im Fricktaler Museum. Rheinfelden, 1992

  • Immanuel Kammerer: Die Melodie des Rheinfelder Sebastianiliedes. In: Schweizerisches Archiv der Volkskunde vol. 42. Basel, 1945, p. 39-48

  • Fritz Münzner: Das Brunnensingen der Sebastianibruderschaft in Rheinfelden. In: Rheinfelder Neujahrsblätter 1971, p. 7-27

  • Adolf Welti: Sebastianibrüder. In: Rheinfelder Neujahrsblätter 1949, Rheinfelden, 1949, p. 47

  • Gottlieb Wyss: Das Weihnachtssingen der Sebastianibrüder in Rheinfelden. Ein Volksbrauch und ein Volkslied. Rheinfelden, 1930

  • Gottlieb Wyss: 1541-1941. Vierhundert Jahre Brunnensingen der Sebastianibruderschaft in Rheinfelden. Festschrift im Auftrage der Bruderschaft St. Sebastian zu Rheinfelden. Rheinfelden, 1941

Dossier