Wilhelm Tell et les mythes historiques de libération


Catégorie:
Pratiques sociales
  • Expressions orales
Canton:

Description

Les éléments constitutifs des récits des guerres menées pour la libération des régions de Suisse centrale se retrouvent sous la forme que nous leur connaissons dans le Livre blanc de Sarnen, conçu vers 1470. En les popularisant, l'historiographie du 19e et du 20e siècle a aussi en quelque sorte dressé des barrières émotionnelles et intellectuelles qui dissuadent de les examiner. Toutefois, pendant le dernier demi-siècle, cette mythologie s'est lézardée. Les historiens actuels s'accordent sur le fait que les nombreux pactes d'alliance conclus au 13e siècle en Suisse centrale ne traduisaient pas tant une aspiration à la liberté qu'un désir de maintenir la paix. Et pourtant, la mémoire collective a conservé l'idée des luttes historiques de libération. Et quand bien même la tradition de ces différents éléments via l'enseignement obligatoire ne se fait plus de façon aussi exhaustive que par le passé, beaucoup d'habitants de Suisse centrale ont au fond d'eux-mêmes l'idée qu'ils se distinguent par un amour de la liberté, un désir d'indépendance et une volonté de résistance particulièrement marqués. Ces représentations ont sans doute créé des réalités à leur tour. Certaines coutumes comme les commémorations de batailles (Morgarten, Sempach) ou des fêtes de tir (Allweg, Entlebuch, Morgarten, Rütli, Sempach), profondément ancrées dans la population, ont contribué à asseoir ce patrimoine intellectuel particulier.

Galerie d'images

  • La statue de Tell sur la place de l’hôtel de ville d’Altdorf de Richard Kissling, inaugurée en 1895, 2012 © Marius Risi, Engelberg
  • Carte postale représentant la chapelle de Tell sur le Lac des Quatre cantons près de Sisikon (Uri) vers 1900
  • Peinture murale de 1936 avec serment du Rütli à l’entrée du Musée des chartes fédérales à Schwyz, 2011 © Marius Risi, Engelberg
  • Carte postale de 1900 représentant la mort en martyr de Winkelried © Staatsarchiv Nidwalden, Stans
  • La statue de Winkelried inaugurée en 1895 sur la place du village de Stans (Nidwald), 2008 © Roland Zumbühl, Arlesheim, picswiss
  • Tirs du Rütli en hommage aux anciens Confédérés. Vignette de l’album consacré aux coutumes populaires, 1954 © Nestlé Historical Archives, Vevey
  • Le pont du diable dans la gorge des Schöllenen (Uri). Derrière, le pont du Matterhorn-Gotthard Bahn, 2011 © Christof Hirtler, Altdorf
  • La légendaire Pierre du diable dans son nouvel emplacement à Göschenen (Uri), où il a fallu la transporter à grands frais en 1973 en raison de la construction de l’autoroute, 2011 © Christof Hirtler, Altdorf
  • La statue de Tell sur la place de l’hôtel de ville d’Altdorf de Richard Kissling, inaugurée en 1895, 2012 © Marius Risi, Engelberg
  • Carte postale représentant la chapelle de Tell sur le Lac des Quatre cantons près de Sisikon (Uri) vers 1900
  • Peinture murale de 1936 avec serment du Rütli à l’entrée du Musée des chartes fédérales à Schwyz, 2011 © Marius Risi, Engelberg
  • Carte postale de 1900 représentant la mort en martyr de Winkelried © Staatsarchiv Nidwalden, Stans
  • La statue de Winkelried inaugurée en 1895 sur la place du village de Stans (Nidwald), 2008 © Roland Zumbühl, Arlesheim, picswiss
  • Tirs du Rütli en hommage aux anciens Confédérés. Vignette de l’album consacré aux coutumes populaires, 1954 © Nestlé Historical Archives, Vevey
  • Le pont du diable dans la gorge des Schöllenen (Uri). Derrière, le pont du Matterhorn-Gotthard Bahn, 2011 © Christof Hirtler, Altdorf
  • La légendaire Pierre du diable dans son nouvel emplacement à Göschenen (Uri), où il a fallu la transporter à grands frais en 1973 en raison de la construction de l’autoroute, 2011 © Christof Hirtler, Altdorf

Références et dossier

Publications
  • François de Capitani: Tell, Wilhelm. In: Historisches Lexikon der Schweiz. Bern, 2012

  • Peter Kaiser: Befreiungstradition. In: Historisches Lexikon der Schweiz. Bern, 2009

  • Guy P. Marchal: Schweizer Gebrauchsgeschichte. Geschichtsbilder, Mythenbildung und nationale Identität. Basel, 2006

  • Historischer Verein der Fünf Orte (Ed.): Innerschweiz und frühe Eidgenossenschaft. Jubiläumsschrift 700 Jahre Eidgenossenschaft (Band 1: Verfassung, Kirche, Kunst. Band 2: Gesellschaft, Alltag, Geschichtsbild). Olten, 1990

  • Georg Kreis: Mythos Rütli. Geschichte eines Erinnerungsortes. Zürich, 2004

  • Jean-Daniel Morerod, Anton Näf : Guillaume Tell et la Libération des Suisses. Ed. Société d’histoire de la Suisse romande. Lausanne, 2010

  • Roger Sablonier: Gründungszeit ohne Eidgenossen. Politik und Gesellschaft in der Innerschweiz um 1300. Baden, 2008

  • Schweizerisches Nationalmuseum, Forum Schweizer Geschichte Schwyz (Ed.): Entstehung Schweiz. Unterwegs vom 12. ins 14. Jahrhundert. Baden, 2011

  • Michael Blatter, Valentin Groebner: Wilhelm Tell. Import - Export. Ein Held unterwegs. Baden, 2016

Dossier