Culture du consensus et démocratie directe


Description

En Suisse, la vie de la collectivité et le fonctionnement des institutions politiques sont absolument indissociables de la culture du consensus. Les majorités ne sont pas seules à présider aux destinées du pays et à ses évolutions, les minorités, elles aussi, ont voix au chapitre et participent à l’élaboration de solutions négociées. Chacune et chacun est invité à participer au débat. Les décisions politiques sont ainsi généralement issues d’un processus de maturation fait de discussions d’approche, d’auditions préliminaires, de consultations, de débats parlementaires et, « in fine », de votations populaires qui sont l’expression de la démocratie directe. Le gouvernement lui-même fonctionne selon ce principe absolu. Ses décisions sont présentées comme étant le résultat et l’expression d’un consensus et sont assumées collégialement. Force est d’admettre aussi que le chemin qui mène à la «concordance» (principe qui n’est au demeurant pas explicitement mentionné dans la Constitution) est souvent semé d’embûches et de débats houleux. Mais un consensus est toujours le dépassement d’une dissension, c’est ce qui en fait la force. L’égalité entre les membres du gouvernement, l’élection au Conseil national au système proportionnel, le fédéralisme – qui attribue de larges compétences aux cantons – et la diversité du tissu linguistique, régional et économique sont autant de facteurs propices au foisonnement des opinions et des positions. Loin d’être sources de blocages, comme on pourrait le craindre, ces processus décisionnels débouchent au contraire toujours ou presque sur des résultats étonnants et caractéristiques de notre démocratie. La « Liste des traditions vivantes en Suisse » en est une parfaite illustration.

Galerie d'images

  • Le Conseil fédéral tient ses séances à huis clos chaque mercredi ou vendredi © Bundeskanzlei
  • La salle de séances du Conseil fédéral: chaque conseiller dispose d'un pupitre personnel et le vouvoiement entre les membres du Conseil est d'usage © Chancellerie fédérale
  • Peter Vischer: une Diète à Baden en 1531 (gravure de 1793) © Musée national suisse
  • C. Studer: Assemblée populaire à Uster (lithographie, 1830–1832) © Musée national suisse
  • Grève générale de 1918: un gréviste agressé par des soldats © Carl Kling-Jenny, Basel/Musée national suisse
  • Timbres-poste édités lors de la campagne pour l’introduction du suffrage féminin, vers 1960 © Musée national suisse
  • La question jurassienne: Béliers, dans les années 1970 © Musée national suisse
  • Une ville en mutation: en 2011, à Rapperswil-Jona, lancement des discussions sur la création d’un parlement municipal © Willi Meissner/Die Südostschweiz
  • Le Conseil fédéral tient ses séances à huis clos chaque mercredi ou vendredi © Bundeskanzlei
  • La salle de séances du Conseil fédéral: chaque conseiller dispose d'un pupitre personnel et le vouvoiement entre les membres du Conseil est d'usage © Chancellerie fédérale
  • Peter Vischer: une Diète à Baden en 1531 (gravure de 1793) © Musée national suisse
  • C. Studer: Assemblée populaire à Uster (lithographie, 1830–1832) © Musée national suisse
  • Grève générale de 1918: un gréviste agressé par des soldats © Carl Kling-Jenny, Basel/Musée national suisse
  • Timbres-poste édités lors de la campagne pour l’introduction du suffrage féminin, vers 1960 © Musée national suisse
  • La question jurassienne: Béliers, dans les années 1970 © Musée national suisse
  • Une ville en mutation: en 2011, à Rapperswil-Jona, lancement des discussions sur la création d’un parlement municipal © Willi Meissner/Die Südostschweiz

Documents vidéo

Le Conseiller fédéral Alain Berset discourt sur l’initiative populaire «Jeunesse+musique» devant le Conseil des Etats le 27 février 2012 © Parlamentsdienste der Bundesversammlung, Bern

Références et dossier

Publications
  • Jean-Stéphane Bron: Mais im Bundeshuus – Le génie hélvétique (DVD). 2003

  • Michael Hermann: Konkordanz in der Krise. Zürich, 2011

  • Ulrich Klöti et al.: Handbuch der Schweizer Politik. Zürich, 2002 (4. Auflage)

  • Georg Kreis: Schweizer Erinnerungsorte. Aus dem Speicher der Swissness. Zürich, 2010

  • Arend Lijphart: Thinking about democracy. Power sharing and majority rule in theory and practice. London, 2008

  • Thomas Maissen: Geschichte der Schweiz. Baden, 2010 (2. Auflage)

  • Iwan Rickenbacher: Hat die Konkordanz Zukunft? In: Neue Zürcher Zeitung, 28. Januar 2011

  • Schweizerisches Nationalmuseum (Ed.): Geschichte Schweiz. Katalog der Dauerausstellung im Landesmuseum Zürich. Zürich, 2009

  • Adrian Vatter: Schweizerische Konkordanz der zwei Geschwindigkeiten. In: Neue Zürcher Zeitung, 2. März 2011

Dossier