Sculpture pastorale sur bois


Catégorie:
Artisanat traditionnel
Canton:

Description

La sculpture pastorale sur bois (Chüeli-Schnitzerei) pratiquée en Appenzell et dans le Toggenbourg s’est développée au XXe siècle. Au début, elle s’inspirait presque uniquement de montées à l’alpage, avec chevrier, chèvres, chevrières, armaillis, vaches, paysan, chien de berger et Lediwagen (train du chalet). D’autres sujets tirés de la coutume et de la vie rurale s’y sont ensuite ajoutés, comme les Silvesterchläuse (déguisements de la Saint-Sylvestre), la Blochfahrt (tirage de grume), l’orchestre champêtre, les danseurs, le bûcheronnage ou la confection du fromage.

La sculpture sur bois, pratiquée initialement l’hiver par les paysans pour créer des jouets ou des décorations de coiffes de Chläuse, est devenue pour plusieurs une lucrative occupation accessoire. Les figurines sont des objets de collection recherchés.
La forme de la figurine est d’abord découpée grossièrement à la scie. La taille se fait ensuite au couteau, qui a souvent été confectionné expressément, selon les besoins du sculpteur. Sa partenaire l’aide la plupart du temps à peindre les figurines, hautes en moyenne de 15 cm, à moins qu’elle ne se charge elle-même de tout le travail.

A l’heure qu’il est, un nombre croissant de sculpteurs – et désormais de sculptrices – reprend cette tradition artisanale avec des styles indéniablement personnels. Ils ne se recrutent guère parmi les participants aux cours de boissellerie de plus en plus populaires, mais sont plutôt autodidactes.

Le style très personnel de ces sculpteurs se distingue fortement des figurines commerciales à thèmes appenzellois de la sculpture sur bois de Brienz. Celles-ci sont fabriquées en série à la machine et n’ont rien de comparable aux figurines pastorales confectionnées à la main.

Galerie d'images

  • Une vache et son vacher vêtu d’un pantalon jaune, sculptures de Johannes Müller (1806-1897) (Stein, 2015) © Hans Ulrich Gantenbein
  • Le cortège de la montée à l’alpage au complet, sculptures d’Alfred Forrer (1885-1988) (Stein, 2015) © Hans Ulrich Gantenbein
  • Une partie du cortège de la montée à l’alpage, sculptures de Maurus Matter (1894-1991) (Stein, 2015) © Hans Ulrich Gantenbein
  • Le sculpteur sur bois Heinrich Müller (1918-2005) (Urnäsch, vers 1982) © Herbert Maeder, Fotograf, Rehetobel (Kantonsbibliothek Appenzell Ausserrhoden)
  • « Rüef de Bruune » : 148 figurines de vaches sculptées dans différents types de bois par Heinrich Müller (Urnäsch, 2017) © Walter Frick
  • Le sculpteur sur bois David Locher (1915-2003) (Speicher, vers 1982) © Herbert Maeder, Fotograf, Rehetobel (Kantonsbibliothek Appenzell Ausserrhoden)
  • Sculptures sur bois réalisées par David Locher (1915-2003) (Speicher, vers 1982) © Herbert Maeder, Fotograf, Rehetobel (Kantonsbibliothek Appenzell Ausserrhoden)
  • Le cortège du Bloch (tronc d’arbre), sculptures d’Emil Hugener (Urnäsch, vers 1990) © Herbert Maeder, Fotograf, Rehetobel (Kantonsbibliothek Appenzell Ausserrhoden)
  • Un groupe de Chläuse ; la fabrication des figurines miniatures qui ornent les coiffes prend autant de temps que la conception des Chläuse ; sculptures de Markus Koller (Herisau, 2009) © Markus Koller
  • Konrad Zülle (1918-1988) : Figurines en bois représentant la coutume appenzelloise des Silvesterchläuse, non daté, bois peint et divers matériaux, hauteur : 13 cm © Museum im Lagerhaus, Stiftung für schweizerisch Naive Kunst und Art Brut, St. Gallen, Sammlung Mina und Josef John
  • Jakob Müller (1922-2005) : Landsgemeinde, 1993, bois peint, sur une planche en bois, 29 × 80 × 76 cm © Museum im Lagerhaus, Stiftung für schweizerisch Naive Kunst und Art Brut, St. Gallen, Sammlung Mina und Josef John
  • Ulrich Bleiker (1914-1994) : sculpture composée de deux spirales représentant la montée à l’alpage, vers 1979, béton armé, 120 × 88 × 75 cm © Museum im Lagerhaus, Stiftung für schweizerisch Naive Kunst und Art Brut, St. Gallen, Sammlung Mina und Josef John

Documents vidéo

Der Senntumsschnitzer Samuel Frick (Urnäsch, 2005) © Esther Ferrari, Schnitt Walter Frick

Der Senntumsschnitzer Emil Hugner (Stein, 2013) © Esther Ferrari, Schnitt Walter Frick

Références et dossier

Publications
  • Bruno Bischofberger (Text), Roland Reiter (Aufnahmen): Die Schnitzarbeiten mit Sennischen Darstellungen. In: Volkskunst aus Appenzell und dem Toggenburg (Sammlung Bruno Bischofberger). Zürich, 1973, p. 170-191

  • Herbert Maeder: «Chüeli»- und Senntumschnitzerei im Appenzellerland und im Toggenburg. Ein Bildbericht. In: Heimatwerk, Nummer 2. Zürich, 1983, p. 1-43

  • Herbert Maeder: Senntumschnitzer. In: Schweizer Familie, 22. Februar 1984, p. 10-13

  • Brigitte Schmid-Gugler: Es ist wie Gemüserüsten. In: Ostschweiz am Sonntag, 7. Januar 2015, p. 19

  • Marcel Huwyler: Emmi schnitzt ihre Heimat. In: Schweizer Illustrierte, Nummer 14, 7. April 2017, p. 48-58

Dossier
  • Senntumsschnitzerei

    Ausführliche Beschreibung Valable dès le: 29.05.2018
    Dimension: 429 kb
    Typ: PDF