Sgraffite


Catégorie:
Artisanat traditionnel
Canton:

Description

Les ornements en sgraffite décorent de nombreuses façades en Engadine, dans le val Bregaglia, le val Mustair et d’autres régions des Grisons. Les motifs favoris sont les figures géométriques, bandes ondulées, rosaces, animaux et personnages mythologiques. La technique du sgraffite (de l’italien sgraffiare, gratter) fut introduite aux Grisons au XVIe siècle par des architectes de la Renaissance. Des artisans locaux copièrent les motifs et les complétèrent avec fantaisie pour en faire un genre à part. Cet artisanat d’art consiste à dégager au couteau et au stylet des ornements d’une couche de chaux humide et claire, ce qui fait apparaître le mortier plus sombre étendu dessous. La couleur du sable et les pigments ajoutés déterminent le ton du crépi. Grâce à leur structure en relief et leurs contrastes de couleurs, les sgraffites se prêtent particulièrement bien à la décoration des fenêtres, portails, pignons, oriels et angles. Aux Grisons, le sgraffite a connu son apogée aux XVIIe et XVIIIe siècles. Au début du XXe siècle, il a été remis en honneur en tant que caractéristique du Heimatstil grison.

Les artisans et des artistes renommés recourent aujourd’hui à la technique du sgraffite aussi bien pour des restaurations que pour la conception de nouveaux bâtiments. Ils utilisent des motifs soit traditionnels, soit modernes, et développent leur propre style. La connaissance ce cet ancien métier se transmet par des cours et des séminaires qui connaissent un intérêt croissant.

Galerie d'images

  • Haus Padrun, Andeer (2013) © Roland Zumbühl, picswiss.ch
  • Toit à pignons (Samedan, 2017) © Silvia Conzett
  • Habitation (Ardez) © Fotostiftung Graubünden
  • Portail (Bergün, 2017) © Silvia Conzett
  • Ornement représentant une sirène et un dragon (Cinuos-chel, S-chanf) © Fotostiftung Graubünden
  • Maison (Guarda, 2017) © Silvia Conzett
  • La maison de Schellen-Ursli (personnage d’un livre pour enfants) (Guarda, 2017) © Silvia Conzett
  • Maison de la famille Salis, à Bever, ornée de sgraffites de Nicolaus Hartmann © Rätisches Museum
  • Sgraffites de Iachen Ulrich Könz (Guarda, 2015) © Alex Winiger, mural.ch
  • Sgraffites de Steivan L. Könz (Bergün, 2017) © Silvia Conzett
  • Sgraffites de Steivan L. Könz (Bergün, 2011) © Alex Winiger, mural.ch
  • Sgraffites de Steivan L. Könz (Ardez) © Paebi, cc BY-SA3.0, wikimedia commons
  • Bâtiment scolaire orné de sgraffites de Giuliano Pedretti (Samedan, 2017) © Silvia Conzett
  • Sgraffites de Constant Könz et Annamaria Reinalter (Brail, 2013) © Silvia Conzett
  • Sgraffites de Constant Könz (Pontresina, 2015) © Alex Winiger, mural.ch
  • Josin Neuhäusler grave une série de vagues © Josin Neuhäusler
  • Cours de sgraffite donné par Josin Neuhäusler (Susch, 2017) © Nadja Simmen, Südostschweiz

Documents vidéo

Sgraffito © calcina.ch

Références et dossier

Publications
  • Hans Hofmann: Sgraffito im Bergell, Engadin und Val Müstair. Chur, 1994

  • Urs Oskar Keller: Das Sgraffito: Mehr als nur Dekoration oder Volkskunst. In: Applica 17, 2007, p. 28–32

  • Iachen Ulrich Könz und Eduard Widmer: Sgraffito im Engadin und Bergell. Zürich, 1977

  • Gisela Kuoni: Fassaden voller Geheimnisse. In: TURICUM 23, Juni 1992, p. 27–32

  • Robin Schwarzenbach: Ein echtes Sgraffito aus eigener Hand. In: Neue Zürcher Zeitung, 7. Mai 2010

  • Eine Tradition für alle Ewigkeit. In: Contura 2016/17 (contura.rhb.ch)

Dossier
  • Sgraffito

    descrizione dettagliata Valable dès le: 29.05.2018
    Dimension: 253 kb
    Typ: PDF