Hom Strom


Catégorie:
Pratiques sociales
Canton:

Description

L’après-midi du premier samedi de février, les grands élèves de Scuol se retrouvent sur la place du village inférieur (Unterdorf) pour confectionner le Hom Strom (homme de paille). Ils allongent un vieux poteau de téléphone de quelque huit mètres de long sur deux tréteaux. Puis, avec de la paille de seigle, cultivé spécialement à cet effet et moissonné à la main en automne, ils tressent deux cordes de la largeur d’un bras, qui sont fixées aux deux extrémités du poteau et enroulées autour de lui jusqu’à ce que le rouleau atteigne un diamètre d’environ deux mètres. Le Hom Strom est alors transporté par chariot jusqu’à un pré hors du village. Là, des membres de la Commission scolaire et du Conseil communal le dressent à l’aide d’échelles dans un trou préparé. Il faut alors le surveiller pour que les gamins du village voisin n’y mettent pas le feu avant terme.

Le soir, la population de Scuol se rassemble autour du Hom Strom avec d’autres invités, pendant que les plus grands élèves illuminent le terrain de leurs bombas (boules de feu), faites de chiffons imbibés de pétrole. A exactement huit heures, on met le feu à l’homme de paille et l’assistance entonne la chanson du Hom Strom, composée expressément en 1954 par le poète local Men Rauch.

Galerie d'images

  • Les jeunes enfants apportent la paille de seigle (Scuol, 7.2.2017) © Dominik Täuber
  • Les élèves tressent des cordes avec la paille (Scuol, 4.2.2017) © Benedict Stecher
  • Confection du Hom Strom sur la place du village (Scuol, 7.2.2017) © Dominik Täuber
  • On fait tourner le poteau à l’aide d’un tuyau (Scuol, 4.2.2017) © Benedict Stecher
  • Les cordes sont enroulées autour du poteau (Scuol, 4.2.2017) © Benedict Stecher
  • L’homme de paille est prêt à être transporté (Scuol) © Manuel Schmid, winterfeuer.ch
  • Des adultes dressent le Hom Strom à l’aide d’échelles (Scuol) © Scoula Scuol
  • Des boules de feu illuminent le terrain (Scuol, 6.2.2010) © Nicolo Bass, Posta Ladina
  • Les élèves jonglent avec les bombas (Scuol, 7.2.2015) © Dominik Täuber
  • Peu avant la mise à feu du Hom Strom (Scuol, 7.2.2015) © Dominik Täuber
  • Tout le monde chante la chanson du Hom Strom (Scuol, 7.2.2015) © Dominik Täuber
  • En quelques minutes, le Hom Strom s’est embrasé (Scuol) © Scoula Scuol
  • La chanson du Hom Strom © Scoula Scuol

Documents vidéo

Hom Strom (7.2.2016) © RTR

Hom Strom, 2017 © Manuel Schmid (https://www.winterfeuer.ch/)

Références et dossier

Publications
  • Domenic Feuerstein: Der «Hom strom» in Scuol. In: Heimatleben
    28/1, 1955, p. 16–19

  • Gudench Barblan: Sitten, Gebräuche und Volksfeste im Unterengadin. In: Schweizerisches Archiv für Volkskunde 19, 1915, p. 65–84

  • Balser Biert: Hom Strom in Scuol. In: Das Jahr der Schweiz in Fest und Brauch. Ed. Rolf Thalmann. Zürich, 1981

  • Paul Eugen Grimm: Scuol. St. Moritz, 2012

  • Fadrina Hofmann: Scuol feiert auch heute noch den Sonnengott. In: Südostschweiz, 9.2.2015

  • Gabriela Holderegger, Jano Felice Pajarola: Der Strohmann entgeht nie seinem Schicksal. In: Muntognas magicas. Chur, 2011

  • Cla Schur: Gelebtes Brauchrum: Der Hom strom in Scuol. In: Bündner Woche, 13.2.2013

  • Erich Schwabe: Feste und Traditionen in der Schweiz, Band 1. Neuenburg, 1984

  • Walter Schweizer: L'hom strom: ein alter Engadiner Brauch. In: Feierabendkalender 1968, p. 106–108

  • Schulkinder Scuol: Hom-Strom-Lied. Aufnahme von Radio Télévision Suisse Romande. In: Der klingende Jahreskreis (Compact Disc). Oberhofen am Thunersee (Zytglogge), 2013

Dossier
  • Hom Strom

    Ausführliche Beschreibung Dernière modification: 22.06.2018
    Dimension: 403 kb
    Typ: PDF